Généalogie de mICHEL Ribollet

 

Cette généalogie m’a permis de remonter  à plus de dix générations à partir de mon monosaieul Philibert RIBOLLET, mon octosaieuil  François RIBOLLET, mon septisaieul Claude RIBOLLET, mon sextisaeuil Hugues RIVOLET, mon quintisaeuil Pierre RIBOLET, mon quadrisaeuil Claude RIBOLLET, mon trisaieul Joseph RIBOLLET, mon bisaieul Joseph RIBOLLET, mon aieul Nicolas RIBOLLET, jusqu’à mon père : Franck RIBOLLET

 

Cette généalogie a été faite grâce aux documents puisés dans les registres paroissiaux de Lyon déposés aux archives de l’hôtel de ville et dans les registres paroissiaux de Lentilly (Rhône), à partir de François RIBOLLET né vers 1636 , sachant que nous savons par ailleurs que François est le fils de Philibert Ribollet (né en 1600 et décédé en 1653) et de Sybille PICOLLET et qu’il avait très probablement des frères et sœurs qui n’ont pas été identifiés.

 

Cette généalogie ne mentionne que les ascendances directes connues de Joseph RIBOLLET et Emilie CAFFAREL, c’est avec la descendance de ces derniers que sont organisées les Ribollades, par contre des liens externes sont opérés vers des sites de nos cousins…

La dernière Ribollade a eu lieu le 22 septembre 2001 au domaine de Grange Haute à Vienne en présence de 648 descendants sur plus de 3000…

 

L’orthographe du mot RIBOLLET a beaucoup varié dans les actes de naissance, mariage ou décès de Lentilly et de Lyon, on trouve tantôt RIBOLLET  RIBOLET RIBOULET et même RIVOLET . Les frères Pierre et Pierre Honoré RIBOULET , fils d’André RIBOULET , ont été autorisés par jugement du tribunal civil de Lyon du 2 septembre 1808 et du 7 février 1823 à employer l’orthographe RIBOLET .

 

La famille RIBOLLET est originaire du village de LENTILLY dans le RHONE. Les registres paroissiaux de LENTILLY ne mentionnent pas de profession particulière pour les membres de la famille qui y habitaient, il y est infiniment probable qu’ils exerçaient celle de cultivateur. Dans la seconde moitié du XVIIIème  siècle, trois membres de cette famille (trois frères) émigrèrent à Lyon où nous les trouvons établis comme maîtres boulangers dès 1765 et 1771, années de leurs mariages, l’un deux, Pierre RIBOLLET  habitait en 1781 rue Grôlée. Il eut en l’espace de 27 ans (1765-1792) de son épouse François MAILLET (fille de Jean Claude MAILLET, maître boulanger et de Reine CLERC) 21 enfants dont plusieurs moururent en bas âge et parmi lesquelles on ne trouve que deux jumelles (Anne et Reine nées en 1768).

 

Claude RIBOLLET (le 4ème des 21 sus nommés) naquit à Lyon le 26 janvier 1768 fut baptisé le 28. Il exerce la profession de marchand chapelier, il habita successivement rue Bourgchanin l’an III, rue Paul Charlet en l’an V et VII, 42 ou 46 quai de Retz en l’an XI et en 1810. Le 28 septembre 1790 il épousa en premières noces Antoinette DUMAREST fille de Claude DUMAREST marchand chapelier et de Catherine FOUR. Le  1er Névose de l’an XI il épousa en secondes noces Pierrette Marie Eléonore BOULARD négociant et de Marie Marguerite BONNECAZE. Claude RIBOLLET mourut à Lyon le 31 Ocobre 1813.

 

Pour prendre contact avec l’auteur du site

Pour aller à la page d’accueil du site de Michel Ribollet